Pour les entreprises, la réglementation à respecter augmente en volume et en complexité chaque année. Les CFO affrontent ce défi en utilisant leur expertise et celle de consultants externes et, finalement, en l’examinant du point de vue de l'acquisition des talents. Cette réglementation est-elle un simple obstacle à surmonter, ou une véritable opportunité de rationaliser les opérations ?

Nos interviews avec des CFO de PME et de grands groupes ont révélé quatre façons principales d’aborder l’évolution de la réglementation et la conformité à cette réglementation.
 


 


 

Le nombre de nouvelles règles imposées aux entreprises augmente à un rythme effréné. Thomas Risk Management Solutions a calculé un jour qu’une nouvelle alerte réglementaire survenait toutes les 12 minutes, de sorte que la réglementation est clairement au programme du CFO pour l’avenir.

Le règlement général européen sur la protection des données (RGPD), qui est entrée en vigueur cette année, est le dernier exemple de l’ouragan réglementaire qui touche les entreprises du monde entier. Il aura un impact énorme dans l’UE avec des amendes de 4 % du chiffre d’affaires du groupe ou de 20 millions EUR, selon le chiffre le plus élevé.

Des règles plus complexes et plus difficiles à comprendre

Les CFO interrogés pour cette étude considèrent à l’unanimité que le nouveau règlement sur la protection des données est un énorme défi, d’autant plus que d’autres régions préparent des législations similaires. « C’est un énorme obstacle avec lequel nous nous battons tous pour le moment », affirme Kelvin Stagg, CFO mondial de PageGroup. « Le reste du monde évolue dans le même sens, et une version chinoise est déjà en préparation. »

Il ne fait guère de doute que, dans les entreprises, le CFO est le mieux placé pour faire face à cette réglementation en perpétuelle mutation. Mais à mesure que la pression augmente, la question est de savoir comment. Comme l'explique James Gregory, CFO de l’entreprise immobilière JJL : « Qu’il s’agisse des IFRS ou du GAAP américain, la liste s’allonge et devient plus complexe chaque année. »

L’ingénieur : des solutions pour atténuer les coûts

À cela vient s'ajouter que les nouvelles réglementations ne touchent pas uniquement l’entreprise, d’autant plus que toute non-conformité saperait immédiatement sa crédibilité aux yeux des actionnaires.

C'est ici que le CFO en tant qu’ingénieur prend tout son sens : dans cette optique, le CFO prend l’initiative de concevoir la bonne approche de la réglementation, il élabore une solution demandant le soutien d’une série de disciplines : la finance, la comptabilité, la trésorerie, l'administration, le budget et la planification.

« La réglementation et son évolution font que nous avons besoin de personnes qui en savent plus sur les détails pratiques, qui contribuent au travail requis pour assurer cette conformité et qui sont capables d’examiner et d’évaluer les progrès de façon compétente », commente Phil Dennis, CFO de BizSpace. « Nos processus d’autrefois étaient relativement conformes, mais il fallait accorder plus d'attention à la documentation. Aujourd’hui nous déléguons des tâches aux personnes plus proches de l'action dans l’entreprise tout en gardant une vue d’ensemble. »

Le scientifique : familier des questions de sécurité

Pour garantir des systèmes informatiques conformes à la réglementation, le CFO doit bien connaître les questions de sécurité, idéalement dans le cadre de plusieurs systèmes juridiques, que ce soit en collaborant étroitement avec le COO/CIO en faisant en sorte que le département technique lui rende compte directement. Les systèmes de l'entreprise doivent subir des « bilans de santé » réguliers, tout comme ceux des clients et des fournisseurs. Il s'agit d’une entreprise lourde adaptée à l'approche technologique du scientifique

Le coach : sensibilisation interne

Selon Phil Dennis, ce serait toutefois faire preuve de myopie que d’envisager la conformité réglementaire uniquement du point de vue technique : « Voici déjà plusieurs mois que nous travaillons sur le RGPD, les règles plus rigoureuses en matière de blanchiment, la réglementation en matière de délits d'entreprises et, bien entendu, les modifications des IFRS.  Nous avons dû adopter une approche différente pour chacune de ces réglementations. Par exemple : le RGPD n'est pas seulement une question d’informatique, il faut aussi sensibiliser l’ensemble de l’entreprise, organiser des formations et familiariser le personnel avec ces règles. »

En étant le défenseur du changement, le CFO en tant que coach peut utiliser sa visibilité au sein de l'entreprise pour transmettre ce plaidoyer aux employés. James Gregory, CFO de JJL, considère d'ailleurs la formation comme une priorité : « Avec l’équipe de contrôle, dans le monde toujours plus vaste de la conformité réglementaire, le défi est de ne pas se laisser dépasser. Comment mieux utiliser la technologie, et comment mieux former aux compétences interpersonnelles ? À mesure que les législations deviennent plus complexes, nos employés doivent apprendre à expliquer simplement des choses compliquées.

Le pilote : faire de la réglementation un avantage concurrentiel

Bien que de nombreux CFO considèrent la réglementation uniquement comme une charge pour l’entreprise, une planification correcte et une exécution précise peuvent en faire une arme secrète. Face à la tourmente réglementaire, le fait de garder une vision large en tant que pilote permet à l’entreprise de transformer la réglementation en un avantage concurrentiel.

Comme l'explique Shane Kelly, CFO de l’investisseur immobilier Gazeley : « Ayant été aux mains d’un fonds opportuniste, il y a un certain temps que la gouvernance et la gestion de la réglementation sont d’une importance cruciale pour nous. Nous avons donc formé un excellent directeur juridique qui maîtrise déjà parfaitement tous ces aspects et qui les enseigne au reste de notre entreprise. Nous avons nettement plus conscience de la façon dont nous gérons et communiquons les données personnelles. »

Principaux enseignements

  • Le règlement général sur la protection des données (RGPD) sera l’un des plus grands défis de l’évolution de la réglementation cette année, et des initiatives similaires se préparent dans le monde entier
  • À mesure que la législation devient plus complexe et difficile à comprendre, les CFO doivent désigner des experts capables de l'expliquer aux principales parties prenantes dans des termes facilement compréhensibles
  • Pour être certains d’avoir des systèmes informatiques conformes, les CFO doivent posséder des connaissances techniques
  • La conformité réglementaire est aussi question de sensibilisation, de formation et de familiarisation dans l'ensemble de l’entreprise
  • Avec une planification correcte et une exécution précise, la compliance peut devenir un avantage concurrentiel

Pour en savoir plus sur les autres défis clés du CFO pour 2018

Retournez aux défis du CFO et le Leadership Financier