Vous êtes ici

La réalité augmentée dans l’entreprise

La réalité est ce que nous percevons avec nos sens. C’est ce que nous observons, touchons et ressentons. La technologie a déjà modifié durablement la façon dont nous percevons la réalité. Mais la réalité augmentée donne au consommateur un contrôle bien plus grand, en lui permettant de modifier ce qu'il voit, ce qu’il entend et même ce qu’il sent.

Le monde digital devient plus tangible et ceci va de pair avec une redéfinition de la valeur accordée aux mondes physiques et numériques. La demande d’interactions imitant le contact avec des personnes ou des objets en temps réel est croissante. Ce qui transforme fondamentalement la nature de la communication.

Dans le monde du travail de demain, les talents et les opportunités pourraient s’identifier et se connecter avec fluidité et de façon instantanée.

Délocalisation des talents

La facilité d’accès à une réalité, indépendamment d’une unité de lieu (accès à distance) ou de temps (à tout moment quelle que soit l’heure), devrait conduire le marché du travail à être moins dépendant de la localisation de ses collaborateurs. Les talents seront en mesure d’intervenir de différentes parties du monde, et de collaborer plus efficacement en partageant et accédant aux informations sous de nouveaux formats.

Des modes de travail réinventés

La technologie de la réalité augmentée devrait permettre des niveaux de collaboration numérique encore jamais atteints tout en rendant le travail toujours plus ludique. Les méthodes de travail actuelles devront être revues et actualisées, et de nouvelles compétences seront nécessaires pour maintenir la productivité des équipes et la communication dans un contexte de réalités mixtes.

L'utilisation de matériels ou logiciels de réalité augmentée dans l’environnement de travail reste assez faible en 2018, mais l'intérêt pour ses applications potentielles est élevé. Selon les experts, ces technologies auront une incidence sur notre vie quotidienne de différentes façons. Il semblerait que de nombreuses marques, entreprises et institutions soient déjà en train d'explorer le pouvoir de la réalité augmentée et des wearables (objets connectés portables) pour créer des expériences personnalisées.

Plus nous porterons de wearables, accepterons des implants ou ingérerons des supports intelligents, plus le volume de données collectées à notre sujet sera élevé. Mais avec la récente mise en œuvre du RGPD en Europe et bien d’autres initiatives dans le monde, la question du mode de traitement, de stockage et de sécurité de ces informations est une priorité affichée pour la plupart des individus comme des entreprises.

Les récentes innovations dans la réalité augmentée

La prochaine génération de technologies augmentée ajoutera une réalité virtuelle à notre univers de travail, avec la capacité de switcher d’une réalité à l’autre, ou même de les combiner. Au fil des évolutions, nous passons de l’usage de technologies discrètes, qui enrichissent simplement la réalité à une immersion totale dans un monde virtuel. De plus en plus, nous entendons parler d’une « réalité mixte », dans laquelle les consommateurs comme les professionnels peuvent interagir confortablement avec des objets numériques dans des espaces physiques.

La démocratisation de la réalité augmentée

La plateforme ARKit d’Apple est l'un des exemples récents les plus évidents de la façon dont la réalité augmentée devient accessible et omniprésente. Elle permet aussi bien aux développeurs experts qu’aux utilisateurs occasionnels de créer des applications de réalité augmentée pour les appareils iOS. Annoncée en août 2017, cette suite de logiciel annonce une nouvelle ère pour les développeurs et de nombreuses avancées, mais aussi de nouvelles compétences à acquérir pour le marché du travail.

Les consommateurs devraient s’habituer très vite à l’usage de la réalité augmentée pour enrichir leur expérience d’un produit ou d’un service. Des fonctionnalités de réalité augmentée seront sans nul doute ajoutées à la prochaine génération d’appareils intelligents (smartphone) auxquels les consommateurs sont déjà habitués, leur évitant ainsi d'investir dans du matériel coûteux et peu familier.

Arcades

En 2017, M&Ms a transformé Times Square à New York en une expérience de jeu en réalité augmentée pour le lancement d’une déclinaison d’un de ses produits. En téléchargeant l'application Blippar, les utilisateurs pouvaient accéder à « l'Arcade » qui transformait les panneaux publicitaires de la célèbre place en jeux numériques interactifs. L'utilisation de la réalité augmentée par des marques et des annonceurs a d’énormes implications pour l'espace publicitaire et pourrait très bien devenir partie intégrante de la boîte à outils marketing.

Supers soldats

D’autre part, l'armée américaine offre à ses soldats la possibilité d’améliorer leur connaissance situationnelle grâce à la « réalité augmentée tactique ». Basée sur la position de chaque soldat, cet oculaire sans fil est connecté à une tablette que les soldats portent à la ceinture et relié à un viseur optique monté sur leur arme. Quand ils regardent par la lentille, ils peuvent voir des données précieuses telles que la distance de la cible et des signaux thermiques.

Quelles sont les principales tendances et comment peuvent-elles influer sur l'avenir du travail ?  

Notre analyse porte sur les tendances suivantes : 

A propos de notre étude



En collaboration avec Foresight Factory, agence spécialisée dans l’analyse des tendances à venir, Michael Page a mené une étude sur les technologies et orientations qui définiront l'environnement de travail de demain. Grâce à l’analyse de ces tendances et avec les contributions de nos consultants en recrutement, nous avons tenté d’imaginer leurs répercussions sur les compétences de demain.